Powered by Blogger.

Tea Time : Chronique de Onibi et recette des cookie anglais au chocolat



Atelier Sento propose régulièrement de beaux ouvrages, qui me font toujours craqué. Il y a quelque temps, j'avais acheté "Onibi, carnet du Japon invisible", et je n'avais pas pris le temps de vous en parler. Je me suis donc replongée dans l'histoire, afin de vous proposer une petite chronique.






Tea Time Onibi


Onibi est une BD joliment illustrée, qui se passe en été. Cela m'a donné envie de déguster un petit thé sur ma terrasse. Mais cette fois-ci, je n'ai pas opté pour une recette Japonaise, mais pour des petits cookies ultra-simples et rapides, inspirés d'une recette anglaise. Je les ai tout de même accompagné d'un thé latte au sésame, pour la touche nipponne !


Les ingrédients : 

  • 55g de beurre
  • 55g de sucre
  • 1 oeuf
  • de l'extrait de vanille
  • 100g de farine
  • 15g de cacao en poudre
  • des flocons d'avoines
La recette :
  1. Préchauffer le four à 170°.
  2. Mélanger le beurre mou avec le sucre et l'oeuf.
  3. Ajouter l'extrait de vanille et le cacao en poudre. Mélanger bien, puis ajouter la farine progressivement.
  4. Mettre au frais 15min. Pendant ce temps, verser des flocons d'avoine dans un petit bol.
  5. Humidifier vos mains, puis former des petites boules avec la pâte, que vous viendrez ensuite tremper dans les flocons d'avoine, avant de les déposer sur une plaque de four recouverte de papier cuisson.
  6. Faire cuire 15min et déguster !







Maintenant que les gâteaux sont prêts, on allume une jolie bougie (la mienne est au caramel et vient de la boutique Plaisir d'Offrir à Montdidier), on met une douce musique, et on se laisse emporter par l'histoire.







Chronique Onibi, carnet du Japon invisible


Résumé de la BD Onibi, carnet du Japon invisible


Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.

Malgré la modernisation du pays, les Japonais prennent encore souvent les histoires de fantômes très au sérieux. Les histoires de yokai et autres esprits restent très présentes et ancrées dans le folklore populaire.


Fiche technique :

Titre : Onibi, carnet du Japon invisible

Auteur : Atelier Sento

Edition : Editions Issekinicho

Prix : 18,90€

Où l'acheter : Issekinicho




Mon avis sur Onibi, carnet du Japon invisible


Tout d'abord, je suis vraiment fan des dessins d'Atelier Sento. Chacun de leurs ouvrages est une vraie merveille visuelle ! Ici, le mélange entre la BD, les illustrations et les photos de "yokai", donne à l'œuvre un côté mystique, qui lui va à ravir.

L'histoire est adorable et plutôt originale, mais elle a surtout le don de nous faire voyager dans ce Japon aux traditions et aux croyances variées. L'on y découvre de nombreuses légendes, grâce à ces deux personnages à la recherche de Yôkai, pour les photographier. Si vous n'aimez pas avoir peur, mais que vous vous intéressez tout de même aux fantômes Japonais, vous allez adorer cette BD.

La première fois que je l'ai lu, je n'ai pas pu m'arrêter, et j'ai dévoré l'ouvrage d'une traite. Il faut dire que les auteurs savent nous emmener dans leur monde, et l'on se sent détendu en tournant les pages. Le livre est d'ailleurs d'une grande qualité au niveau du papier et des couleurs choisi. C'ets un vrai moment de détente et d'émerveillement.



Si je suis une trouillarde invétérée (ne me parlez pas de film d'horreur), j'adore les légendes autour des yôkai, que je trouve passionnantes. J'ai bien l'intention de me procurer d'autres beaux livres sur le sujet !

Make the World more Wonderful & Magiiic

No comments

Merci pour votre visite ! A bientôt !